ÉVITER L’HUMIDITÉ DANS LES NOUVEAUX BÂTIMENTS

 

5 CONSEILS EFFICACES POUR UNE MAISON SÈCHE

Éviter l’humidité des nouveaux bâtiments en prévoyant des temps de séchage suffisants
Au total, 130 691 nouveaux bâtiments contenant 220 197 appartements ont été remis à l’usage de la République fédérale d’Allemagne. Les futurs résidents sont impatients de vivre dans un nouvel environnement et se mettent donc généralement très rapidement à meubler leurs quatre murs. Toutefois, pour que la phase “habitation” puisse être réellement appréciée dans son ensemble, il convient de noter quelques éléments. Un sujet important ici est ce qu’on appelle l’humidité des nouveaux bâtiments. Nous vous donnons ci-après 5 conseils efficaces pour réussir votre emménagement dans un nouveau bâtiment.

 

Conseil n°1 : assurez-vous que le bâtiment est suffisamment sec

Le premier conseil pour réussir son emménagement dans son nouveau domicile commence bien avant l’arrivée du camion de meubles, c’est-à-dire dans la phase finale d’achèvement. Comme beaucoup d’humidité s’accumule dans la maçonnerie ainsi que dans les joints et les pores, il faut prendre des mesures de séchage efficaces avant d’emménager. C’est la seule façon d’éviter de manière fiable les dommages coûteux dus à l’humidité des nouveaux bâtiments et aux moisissures qui en résultent. Il est donc important et indispensable, pour une vie saine et sans stress, de prévoir un assèchement complet du bâtiment dès la planification du projet du nouveau bâtiment. Prévoyez suffisamment de temps pour cela et ne confiez la réalisation des mesures de séchage qu’à une entreprise spécialisée expérimentée et compétente.

Éviter l’humidité des nouveaux bâtiments grâce à un chauffage et une ventilation corrects

 

Conseil n°2 : ventilation fréquente

Il n’y a pas toujours assez de temps pour un séchage complet du bâtiment et le déménagement dans la nouvelle maison a lieu à un moment où il y a encore de l’humidité dans la maçonnerie. En outre, les nouveaux bâtiments présentent souvent une certaine humidité résiduelle, même après des mesures de séchage professionnelles. L’humidité de ce nouveau bâtiment est tout à fait capable de causer des dommages coûteux et des problèmes de santé. C’est pourquoi il est important d’assurer un bon climat à l’intérieur de la maison par une ventilation suffisante et d’influencer ainsi positivement le processus de séchage. Il est donc préférable d’effectuer une ventilation de choc complète plusieurs fois par jour. Faites attention à l’humidité de l’air dans les différentes pièces et évitez les valeurs supérieures à 60 %. Avec un hygromètre, vous pouvez bien évaluer la situation actuelle et agir rapidement si nécessaire. Des vitres embuées sont aussi généralement une indication d’une humidité de l’air excessive.

 

 

Conseil n°3 : éviter l’humidité supplémentaire

En plus de l’humidité dans les nouveaux bâtiments, votre comportement quotidien dans votre maison peut entraîner une humidité supplémentaire. Cuisiner, prendre une douche ou même une grande famille avec de nombreuses personnes qui respirent – une grande quantité d’humidité supplémentaire est rapidement créée. Par exemple, évitez les longues douches avec de l’eau très chaude lorsque la fenêtre de la salle de bains est fermée. Ne laissez pas bouillir l’eau sur le poêle sans que la hotte aspirante ne soit allumée. Ne faites pas sécher le linge dans les salons. Et veillez à ce que l’échange d’air soit suffisant dans les pièces utilisées par de nombreuses personnes en même temps.

Économisez les frais de chauffage et obtenez un climat confortable grâce au panel climatique ISOTEC


Conseil n°4 : Le chauffage, ça aide !

Dans les premières semaines et les premiers mois suivant l’emménagement dans un nouveau bâtiment, il est important de garder l’intérieur aussi chaud que possible. De cette façon, on peut éliminer beaucoup d’humidité dans les nouveaux bâtiments. Vous devez donc non seulement augmenter votre chauffage pendant la période hivernale extrême, mais aussi, de préférence, pendant les mois d’automne et de printemps. Au lieu de réduire la puissance calorifique, ouvrez les fenêtres plus souvent. De cette manière, vous soutenez également les effets positifs de la ventilation (voir conseil n° 2), vous éliminez l’humidité du nouveau bâtiment et vous assurez un climat ambiant agréable.

 

Conseil n°5 : laisser les murs respirer

Afin de permettre aux murs de respirer et donc de bien libérer l’humidité existante, il est préférable d’éviter les revêtements muraux ou l’installation de tableaux grand format pendant la période d’habitation. Idéalement, vous devriez également placer de grandes armoires à une distance d’environ 10 centimètres des murs extérieurs. Il est également préférable de ne pas utiliser de papier peint ou de peinture résistante à la vapeur au cours des premiers mois en raison de l’humidité du nouveau bâtiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *